c

Entretien avec Stéphanie Marx, directrice associée de Taos’Event, prestataire d’activités de team building et d’animations de soirée.

A travers Taos’Event vous proposez une large gamme d’activités et d’animations. Quelles nouveautés avez-vous concoctées pour cette rentrée ?
Nous en avons plusieurs, mais la plus atypique est peut-être le jeu Escape Live. Cela consiste à entrer dans une salle dont on ferme les issues. Les participants ont ensuite 60 minutes pour trouver un moyen de s’en échapper, en cherchant des mots de passe, la réponse à des énigmes, une clé, etc. Cela peut même être un peu physique. C’est immersif, très prenant et la notion de cohésion est bien présente. Il faut jouer main dans la main avec son équipe pour en sortir. Il existe des sites dédiés aux jeux d’escape à Paris, mais on peut prévoir cette activité dans un quel lieu privatisé. Un manoir par exemple, ou autre chose, ce n’est pas le choix qui manque en Ile-de-France.

Quelles sont les activités les plus populaires auprès des entreprises actuellement ?
Nos activités sont regroupées par appartenance aux domaines de l’artistique, de la musique et du sport, et dans chacune de ces catégories, il y a des best sellers. Pour la musique, je dirais que la samba est un classique qui fonctionne à tous les coups, l’adhésion est garantie à 100% ! Pulse & Voice aussi : cela consiste à travailler séparément sur les éléments d’une chanson avant de faire une restitution collective.
Côté arts graphiques je pense à la réalisation d’une fresque à la manière d’un artiste comme Keith Haring par exemple. Les participants doivent réfléchir et créer ensemble, et cela donne des résultats intéressants. Enfin dans le sport je citerais les arts martiaux, que nous proposons différemment selon la cible et l’approche du client. Pour certains ce sera une découverte, et pour d’autres un moment de défoulement.

Quels sont les signes d’une animation réussie selon vous ?
Quand notre client est satisfait naturellement, en fonction des objectifs de départ, et au vu des retours des participants. Quel que soit le domaine, on garde en tête qu’ils n’ont pas choisi d’être là et notre but est qu’ils adhèrent à l’activité. A nous de les emmener dans un univers, et pour cela on s’entoure des bons intervenants. Quand cela donne lieu à une véritable découverte et que les participants repartent avec le sourire, c’est gagné. Le but ultime est de resserrer les liens entre eux.

Où trouvez-vous l’inspiration pour concevoir vos propositions ?
Cela part d’une recherche personnelle qui implique d’être ouvert sur tout ce qui se passe, y compris à l’étranger et en dehors de notre secteur. On se pose des questions et on est à l’écoute de beaucoup de choses pour faire évoluer notre offre, c’est d’ailleurs ce qui est amusant. Ce sont aussi nos clients qui nous amènent à nous adapter pour répondre à une demande, comme imaginer une activité qui se déroulera de nuit ou qui durera juste une heure.